Boutique Nous soutenir

Publication

Publié le mercredi 02 décembre 2020

Œuvre de décembre

La photographie à l’ambiance énigmatique que nous avons sous les yeux est l’œuvre du photographe américain Todd Hido. Elle est issue d’une série commencée au début des années 2000 intitulée  House Hunting  que nous pourrions traduire par « la chasse/ la traque de la maison ». Cette notion de poursuite est essentielle dans l’œuvre de Todd Hido. Particulièrement dans cette série, où il reconnait lui-même le caractère « insatiable » de cette recherche. Il ignore même jusqu’à l’objet précis de celle-ci.

Sa déambulation aléatoire dans les différents états américains l’amène à produire des images sans contexte temporel ni géographique. La légende n’indique pas le lieu ou la date de prise de vue de l’image, seulement un chiffre en plus dans une série photographique. Cet effacement des indices participe à une volonté d’unification de ces vues et par conséquent du sujet traité.

Dans la série House Hunting, Hido dresse un portrait des banlieues de la classe moyenne américaine. Il pose son regard sur ces foyers durant les soirées ou les nuits où les lumières des fenêtres et des réverbères s’illuminent. Il capte les façades, les arrière-cours, les parkings, les immeubles, les parcelles de jardins ou les routes qui entourent l’habitat humain, sans jamais montrer le constructeur lui-même. Il nous donne à voir des traces de l’humanité sans que celle-ci ne soit directement représentée. En s’approchant des habitations, le photographe touche également à la question de la vie privée. Il cherche, dans ce lieu de l’intime par excellence qu’est le « home sweet home », les failles qui permettent de dévoiler une partie du secret domestique. Il s’interroge sur le quotidien qui se déroule derrière les murs.

Dans ce travail, Hido transcende la banalité de son sujet. Sous son regard, les banlieues américaines se couvrent d’une aura cinématographique. L’éclairage prend une dimension particulière. L’absence de sujet humain augmente l’impression de « décor » du thème photographique. Le cadrage, qui souvent se limite à un fragment de l’habitat, participe également à l’illusion. La combinaison de ces éléments aboutit à la création d’une atmosphère singulière, essentielle dans la pratique du photographe.

Partager sur
photo article

Todd Hido, #3813. 2015. House Hunting, Etats-Unis, 2005. C-print. Collection Musée de la Photographie MPC 2020/18. © Todd Hido