Online shop Steun ons

Publicatie

Het spijt ons maar dezeinhoud op de website is slechts beschikbaar in het Frans Neem contact met ons op voor meer informatie

Publié le lundi 02 août 2021

Œuvre d'août

En cette période estivale, cette photographie issue d’une chronique familiale invite à profiter des belles possibilités de l’été. La jeune femme au sourire engageant est Denise, l’épouse d’Edouard Cluytens. Elle souhaitait que nous conservions les photographies prises par son mari. Celles-ci sont essentiellement des photographies amateur réalisées lors de voyages.

Outre ces photographies, celle qui répondait au doux surnom de Nisette nous a également confié ses archives personnelles. Dans une petite boîte se trouve l’ensemble de ses photographies ; de la fillette heureuse de partager la pose avec son chien, en passant par la jeune femme amoureuse – comme en témoigne cette œuvre du mois – jusqu’à la vieille dame qui, malgré son âge avancé, conserve les traits de sa jeunesse1. Autant d’images qui retracent des souvenirs personnels mais également ceux d’une époque qui s’étend des années 1920 aux années 2000. Parallèlement à ces photographies, nous avons reçu quelques documents d’archives. Parmi ceux-ci se trouvent des invitations à différents évènements tels qu’un thé dansant ou une conférence de kinésithérapeutes, des tickets de lieux visités lors de voyages ainsi que des carnets de notes relatant ces séjours, deux portraits à la silhouette réalisés lors de l’Exposition universelle de 1935, des listes de lectures faites entre 1936 et 1940, et d’autres choses encore. Quelques correspondances également – dont certaines indéchiffrables – et notamment une lettre de souhaits d’anniversaire adressée à Denise pour ses 19 ans par sa tante Bertha. Celle-ci lui souhaite « malgré les tristes moments que nous vivons […] une année heureuse » et regrette ce week-end qu’elles auraient dû passer à Lustin mais les « autorités supérieures en ont décidé autrement ». Nous sommes le 9 septembre 1939, à l’aube de la seconde Guerre mondiale. Les photographies se font un peu plus rares durant cette période. Et ensuite, au fur et à mesure des années qui défilent, nous pouvons voir noté au crayon au dos de certains portraits de Nisette « Photographie d’Edouard Cluytens ». Portraits qui comme celui-ci, sont les témoins d’un instant de bonheur, le souvenir heureux de deux protagonistes n’étant aujourd’hui plus de ce monde, mais dont l’histoire continue de raisonner à travers leurs photographies. 


 

1. Quelques portraits de Denise, à travers les âges et réalisés avec un Photomaton, sont présents dans notre parcours permanent.

Partager sur
photo article

Edouard Cluytens, Parc de Tervuren 1953, Tervuren, 1953. Épreuve à la gélatine argentique, tirage d’époque. Coll. Musée de la Photographie D-117 © Droits réservés.